Alcool et soirées: Que font les ados et les jeunes majeurs?

La consommation d’alcool des jeunes fait l’objet d’une attention particulière des médias et des pouvoirs publics sous l’angle des risques immédiats encourus, notamment les accidents de la route ou les violences. C’est dans cette perspective que l’enquête sur les Attitudes, représentations, aspirations et motivations lors de l’initiation aux substances psychoactives (ARAMIS) s’est enrichie d’une deuxième édition (ARAMIS 2), afin d’approfondir les observations collectées entre 2014 et 2017.

Voir le lien de l'enquête


Celles-ci mettaient en lumière la méconnaissance des risques sanitaires et l’ambiguïté récurrente entre messages de prévention et publicité autour de l’alcool. Face à l’omniprésence des incitations à consommer, la gestion et le contrôle des consommations dans les moments propices à l’alcoolisation (tels que les soirées) ont particulièrement guidé cette nouvelle édition. Comment les adolescents et les jeunes adultes organisent-ils leurs soirées ? Quels moments et quels lieux apparaissent propices au contrôle des consommations ? Comment se représentent-ils les risques en contexte festif ? Quelles sont les stratégies individuelles de gestion des effets de l’alcool en soirée et comment le groupe participe-t-il à (dé)réguler les usages ?

Ce numéro de Tendances propose une synthèse des premiers résultats de ce travail, qui ouvre de nombreuses pistes de réflexion utiles aux stratégies de prévention. Sans minimiser le danger des pratiques à risque, mais pour mieux les comprendre, l’approche en sciences sociales développée dans ARAMIS 2 appréhende surtout ces moments festifs comme des pratiques sociales qui s’insèrent dans des modes de construction de soi et de sociabilités juvéniles....

Voir le lien de l'enquête

39 vues0 commentaire